Session de printemps 2017

La session de printemps 2017 de la section 34 «Sciences du langage» du Comité national de la recherche scientifique s’est déroulée les 8 et 9 juin 2017 au Campus Gérard-Mégie, 3 rue Michel-Ange, Paris.

Présents: A. Abrusan, E. Adamou, AM. Argenti, G. Bergounioux, J. Bres, E. Carpitelli, C. Cecchetto, A. Dagnac, C. Donati, B. Godart-Wendling, N. Hathout, G. Luxardo, T. Pellard, C. Reintges, A. Rochet-Capellan, W. Sayer, B. Spector, A. Tifrit.

Excusés: E. Aboh, C. Chamoreau, U. Etxeberria.

L’ordre du jour était établi comme suit:

  • Jeudi 8 juin 2017
    • Approbation du procès-verbal de la session d’automne 2016
    • Évaluations de l’activité des chercheurs à vague ou mi-vague
    • Suivis post-évaluation
    • Demandes d’éméritat
    • Titularisations
    • Demandes individuelles de chercheurs
    • Avis de pertinence sur un renouvellement d’association au CNRS
    • Changements de direction d’unité
  • Vendredi 9 juin 2017
    • Audition d’un candidat dans le cadre de la campagne de recrutement de chercheurs contractuels (handicap)
    • Intervention du directeur de l’Institut des SHS
    • Questions diverses

Approbation du procès-verbal de la session d’automne 2016

Le procès-verbal de la session d’automne 2016 a été adopté à l’unanimité.

Évaluations de l’activité des chercheurs à vague ou mi-vague

La section a évalué 27 dossiers d’activité de chercheurs à vague ou mi-vague répartis comme suit:

grade nombre
CR2 1
CR1 18
DR2 3
DR1 4
DRCE 1

La section a émis les avis suivants (avis possibles: «favorable», «reservé», «alerte», «différé», «pas d’avis»):

avis nombre %
Avis favorable 24 88.89
Avis réservé 1 3.70
Avis différé 2 7.41

Répartition par grade:

grade avis nombre
CR2 Avis favorable 1
CR1 Avis favorable 16
CR1 Avis réservé 1
CR1 Avis différé 1
DR2 Avis favorable 3
DR1 Avis favorable 3
DR1 Avis différé 1
DRCE Avis favorable 1

Suivis post-évaluation

La section a examiné 2 dossiers de suivi post-évaluation. Les dossiers de suivi post-évaluation ne font pas l’objet d’un avis de la part de la section.

Demandes d’éméritat

La section a examiné 2 demandes d’éméritat (1 renouvellement et 1 première demande). La section a émis un avis «très favorable» pour toutes ces demandes (avis possibles: «très favorable», «favorable», «défavorable», «pas d’avis»).

Titularisations

La section a examiné 1 demande de titularisation et a émis un avis «favorable» (avis possibles: «favorable», «réservé», «défavorable»)

Demandes individuelles de chercheurs

La section a examiné les demandes suivantes:

  • intégration dans le corps des chercheurs: 1 demande, avis «très favorable» (avis possibles: «très favorable», «favorable», «défavorable»)
  • changement d’affectation: 1 demande, avis «favorable» (avis possibles: «favorable», «défavorable», «pas d’avis»)
  • reconstitution de carrière: 5 demandes, 5 avis «favorable» (avis possibles: «favorable», «défavorable»)

Avis de pertinence sur un renouvellement d’association au CNRS

La section a examiné 10 demandes de renouvellement d’association d’unités de recherche au CNRS. Elle a émis les avis suivants (avis possibles: «favorable», «réservé», «défavorable», «pas d’avis»):

sigle unité unité avis
ATILF UMR7118 Avis favorable
BCL UMR7320 Avis très favorable
CeRCA UMR7295 Avis très favorable
LLL UMR7270 Avis très favorable
LORIA UMR7503 Avis très favorable
LPC UMR7290 Avis très favorable
LPL UMR7309 Avis très favorable
MSH Lorraine USR3261 Avis favorable
MSHS Poitiers USR3565 Avis très favorable
MSHS Sud-Est USR3566 Avis très favorable

Changements de direction d’unité

La section a examiné 2 demandes de changement de direction d’unité et a émis un avis «très favorable» à toutes (avis possibles: «très favorable», «favorable», «défavorable», «pas d’avis»).

sigle unité unité avis
IKER UMR5478 Avis très favorable
LLING UMR6310 Avis très favorable

Audition d’un candidat dans le cadre de la campagne de recrutement de chercheurs contractuels (handicap)

La section a auditionné une candidate et a émis un avis favorable à son recrutement.

Intervention du directeur de l’Institut des SHS

Patrice Bourdelais, directeur de l’Institut des SHS, est intervenu, accompagné d’Hamida Demirdache, directrice adjointe scientifique en charge de la section 34. M. Bourdelais a annoncé son départ à la retraite pour le 30 juin.

M. Bourdelais a rappelé l’importance de l’internationalisation des SHS, en soulignant que de ce point de vue la section 34 ne pose pas de problème puisque les candidats classés lors des concours ont des profils internationaux d’excellence. Il a noté le classement de candidats étrangers en début de carrière dans les concours CR, dans une proportion plus grande que dans la plupart des autres sections. Cela pose naturellement la question de la compétitivité des doctorants français dans un contexte international.

M. Bourdelais a ensuite abordé le problème des suivis post-évaluation des chercheurs en difficulté. Il est possible que certains chercheurs aient des difficultés à suivre l’évolution des exigences par rapport à celles qui prévalaient au début de leur carrière. Il est prévu que les DAS rencontrent tous les CR 3 ans après leur recrutement afin de tenter de résoudre les éventuelles difficultés rencontrées par les chercheurs nouvellement recrutés. Il ne semble pas que des alternatives à la procédure actuelle de suivi soient envisagées. Autrefois, les membres du bureau de la section prennaient contact avec les chercheurs en suivi post-évaluation, mais cette procédure restait informelle. M. Bourdelais n’est pas favorable à l’hypothèse de désigner un tuteur.

Concernant les fédérations TUL et ILF, M. Bourdelais a informé la section qu’elles ne seront par renouvelées telles quelles mais remplacées par des GDR ou assimilés.

À propos de la politique de site et du nombre de postes de chercheurs ouverts à concours, M. Bourdelais a rappelé que le nombre de postes ouverts dépend du nombre de départs à la retraite ainsi que d’un arbitrage pour leur répartition dans les différentes sections. Il a indiqué qu’au sein de l’INSHS, 90% des demandes d’affectation concernent la région parisienne et les IDEX, ce qui pose la question du maintien des unités auxquelles plus personne ne demande à être affecté. Le risque est que ces unités ne soient plus associées au CNRS si aucun chercheur CNRS n’y est rattaché, ce qui pourrait à terme entrainer la création de véritables déserts scientifiques. Pour autant, le CNRS n’a pas de politique active d’aménagement du territoire.

Interrogé sur les difficultés pour passer DR rencontrées par les CRs très investis dans les responsabilités collectives, comme la direction d’unité par exemple, P. Bourdelais a estimé que confier des responsabilités trop importantes à de jeunes chercheurs est une erreur au vu des effets potentiellement négatifs sur leur carrière.

Poursuivant sur la disparition annoncée de la distinction entre les grades de CR2 et de CR1 fusionnés dans un nouveau grade de «classe normale», avec la création d’un grade «hors classe», M. Bourdelais a rappelé des éléments concernant les échelons et la grille indiciaire. Il a annoncé que le grade «hors classe» pourra servir à recruter des candidats d’excellence externes au CNRS et voués à passer rapidement au grade de DR2.

M. Bourdelais s’est ensuite retiré et la discussion a continué avec Mme Demirdache, qui a répondu à des questions diverses de la part des membres de la section. Concernant les concours DR, elle a incité à bien examiner l’activité des candidats internes depuis leur entrée au CNRS, et à bien évaluer leur prise de responsabilités. Pour ce qui est de l’évaluation des unités, elle ne considère pas qu’il y ait une différence majeure entre les avis «très favorable» et «favorable». Elle rappelle que l’évaluation doit servir à l’unité, et que cette évaluation doit se faire en tenant compte des moyens dont dispose l’unité, et qu’elle doit tenir compte entre autres du nombre de thèses préparées en son sein et ayant donné lieu à des recrutements dans l’enseignement-recherche ou la recherche.

Questions diverses

La section a mené une discussion collégiale en prévision du rapport de conjoncture à rédiger d’ici la fin de son mandat et a évoqué la possibilité que cette rédaction se fasse en concertation avec les sections du CNU concernées.

Certains représentants de la section dans les comités de visite HCERES ayant rapporté des dysfonctionnements lors des visites et du processus de rédaction des rapports, la section a adopté à l’unanimité la motion suivante:

La section 34 du CNRS tient à rappeler que les représentants qu’il désigne dans les comités de visite du HCERES doivent être associés de façon pleine et entière à l’ensemble des opérations d’évaluation des unités, à égalité avec tous les autres participants du dit comité. Dans le processus, la section 34 tient à marquer son attachement à une attitude impartiale du représentant du HCERES.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Thomas Pellard (9 novembre 2017). Session de printemps 2017. Section 34 « Sciences du langage ». Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tx9p